Bessens

contenu
BESSENS

vous êtes ici : Accueil > Patrimoine > Bessens et l'administration > Page 3

Bessens et l'Administration (suite)

Joseph Senglin
3 - SERMENT DES NOUVEAUX CONSULS
L'An mil sept cent quatre-vingt-neuf, 1e deuxième Février se sont présentés devant nous, Maître François Maison, juge de la baronnie de Montfourcaud, Antoine Rolland premier Consul et Michel Bennaben second Consul. Élus d'après le choix du Sieur Senglin pour le Seigneur de la baronnie de Montfourcaud d'où dépend le lieu de Bessens, en date du trentième jour du mois de décembre de l'année dernière 1788. Lesquels ont promis et juré en nos mains d'observer les ordonnances royaux, arrêts de règlement et de défendre les intérêts du Seigneur et ceux de la communauté.
De quoi nous avons concédé acte et nous sommes signés avec le Sieur Jean-Baptiste Vallés, secrétaire de la communauté et le Sieur Antoine Rolland, premier Consul. Michel Bennaben a dit ne savoir de ce requis.
Le lecteur n'ignore pas que lorsque en 1789, l'Assemblée Constituante décrète l'abolition des Provinces et la division de la France en départements, Montauban fut rattachée à Cahors comme simple sous-préfecture, et que notre Tarn et Garonne n'a été fondé que dix neuf ans plus tard au moment d'un voyage de Napoléon 1er dans le midi et, il faut le dire aussi, après dix neuf ans de récriminations continues tendant à faire obtenir à Montauban, une place de chef lieu dont on l'avait injustement privée au profit d'une ville moins importante
Donc, de 17$9 à 1808, ce qu'on a coutume d'appeler la région Toulousaine faisait partie du département de Haute Garonne.
En 1808, Napoléon 1er créant le Tarn et Garonne, Bessens fut compris dans le canton de Grisolles qui, lui-même, fut rattaché à l'arrondissement de Castelsarrasin. Tout dernièrement, en 1926, il a été rattaché à l'arrondissement de Montauban.
Vers 1812, la commune de Lapeyrière fut réunie à celle de Bessens et plus tard, en 1865 (loi du 17 mai), Bessens s'augmenta encore de la partie comprise entre 1e « chemin bas » et le ruisseau de Tauris qui appartenait à Verdun s/Garonne.
Cette dernière réunion dissipait une anomalie étrange, puisque, jusqu'à ce moment, le chemin bas, servant de limite aux deux communes, les maisons du côté Est étaient de Bessens et celles du côté Ouest étaient de Verdun. Depuis ce jour, les limites de la commune n'ont pas changé. Le territoire de Bessens couvre 927 hectares, superficie cadastrale. Mais le chiffre de la population ne reste pas stationnaire.
 
En 1872, Bessens comptait 580 habitants ; en 1908, il n'en comptait que 422 et au recensement de 1921, le chiffre était tombé à 348. En 1926, il est remonté à 380.
Cette statistique effrayante ne nous laisse qu'une piètre consolation, consolation plus effrayante encore : c'est qu'il en est à peu près de même dans toutes les campagnes de France.
Nous ne nous étendrons pas sur l'administration communale actuellement connue de tout le monde .
Nous donnerons seulement, à titre de curiosité, le nom des divers administrateurs qui se sont succédés à la tête de la commune de Bessens, avec la date de leur entrée en fonction :

  • DE SIRVEN Jean Martin    1790    VIGOUROUX Jean 1829
  • CANCE Joseph    1793    MOLLES Jean-Baptiste 1830
  • DEJEAN Jean    1794    PESCAY Antoine 1839
  • PUJOL Louis    1794    DELBOY Jean 1848
  • VALLES Jean-Baptiste    1794    PESCAY Antoine Père 1858
  • DEJEAN Jean    1794    PESCAY Antoine fils 1858
  • PUJOL Antoine    1794    GRANIE Pierre 1867
  • ROLLAN Antoine    1796    VIGOUROliX Eugène 1878
  • MOLLES Jean    1800    LABELLE Jean 1893
  • ROLLAN Antoine    1808    DELORD Jean 1899
  • MOLLES Jean    1808    GRANIE Jules 1908
  • DELBOY Jean    1816    GRANIE Henri 1914
  • MOLLES Jean-Baptiste    1820    VALES Jean 1919
  • DELBOY Jean    1823    GRANIE Henri 1925

A ces États Généraux, les intérêts de 1a communauté de Bessens étaient confiés à un député de la noblesse, Gaby de Saint Médard, député pour Castelsarrasin. Montauban était représenté par Poncet-Delpech, et Moissac par Gouges-Cartou.


Pages  12 | 3

Mairie de Bessens
Place de la Fraternité
82170 Bessens
Tél : 05 63 02 57 73