Aller au contenu principal

Jumelage

La commune de Bessens est jumelée avec Urriés en Espagne (Aragon) depuis fin 2020. Depuis, une délégation bessinoise se rend une à deux fois par an sur place et la délégation espagnole fait l'honneur de sa présence au même rythme. 

Historique

L'idée d'un jumelage avec l'Espagne est née en 2019 de la Présidente de l'association Passion Espana. Après plusieurs recherches, Armando Soria, maire d’Urriès a répondu favorablement à ce projet. Deux visites sur place se sont organisées par l'association à l'été 2019. 

Le 16 décembre 2020, Adrien RAPHET, maire de Bessens, ratifie le Serment de jumelage suivi par Armando Soria. La crise COVID n'a pas empêché d'impulser les premiers projets à distance : correspondance entre des enfants en juin 2020 ; envoi de cartes de vœux aux habitants d’Urriès en décembre, avec la participation des enfants du centre de loisirs de Bessens ou encore plusieurs vidéos présentant Bessens.

Blog du jumelage

Lundi 2 & mardi 3 août 2021, Bessens accueille Urriès sur ses terres !

 

Depuis quelques mois, si vous entrez dans le village par la route D813, vous avez pu observer que le panneau de Bessens est suivi de celui de Urriès.

Nous mettons maintenant des visages sur Urriès ! En effet, lundi 2 & mardi 3 août 2021 furent deux jours très riches en émotions puisque Bessens recevait pour la première fois le maire d’Urriès, Armando Soria, son épouse Susana et une conseillère municipale adjointe, Mercedes. Cette délégation représentait le jumelage entre nos deux villages, que maintenant seules séparent nos belles Pyrénées. Car pour le reste, le courant est passé immédiatement entre les deux maires, il reste juste à chacun à apprendre les rudiments de la langue de son homologue, mais cela se fera progressivement.

En attendant, on trouve toujours des traducteurs qui se prêtent avec bonheur au jeu de la traduction !

Urriès est un village espagnol de 52 habitants situé en Aragon, dans la province de Saragosse, où Armando est maire depuis deux mandats et propose à ses habitants de nombreux services et activités pour rendre leur vie plus agréable, confortable et faire connaître le village au niveau national. Le patrimoine architectural, historique, naturel et gastronomique de Urriès est très riche, sur la route des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle, et ils fêtent cette année les 1100 ans de sa création. Un film est en préparation, #921 (TEASER), racontant toute l’histoire du village. Il sera présenté à Urriès le samedi 2 octobre prochain lors d’une grande fête des « Journées Culturelles » où Bessens est attendue !!

Notre maire, Adrien Raphet, et deux adjoints, Laëtitia Laforgue et Alain Rouby, ont accueilli Armando, Susana et Mercedes dès leur arrivée le lundi 2 août et la petite délégation a été reçue avec beaucoup de chaleur à la mairie. Le maire a reçu un tee-shirt aux couleurs d’Urriès, immédiatement enfilé, accompagné de cadeaux et de dépliants sur le village. Vous pouvez en consulter à l’accueil de la mairie.

Une petite surprise attendait les Espagnols à la sortie de la mairie : l’inauguration « artisanale » d’un panneau indiquant notre partenariat !!

N’hésitez pas à venir vous photographier autour du panneau et à poster les photos sur Facebook car les Espagnols sont très connectés !!

Ils ont beaucoup aimé notre village ; la verdeur, la plaine de la Garonne, les champs de maïs et de tournesols en fleur, l’architecture des maisons avec cette brique rouge caractéristique et les galets de Garonne, les paysages de plaines depuis Lapeyrière, les deux églises, la promenade à vélo au bord du canal et surtout l’accueil chaleureux qui leur a été réservé. Ils ont été invités à nos prochaines festivités des 11 et 12 septembre.

Ce ne fut qu’une première page d’une longue histoire d’amitiés et de rencontres, de projets culturels communs entre nos deux villages, d’histoires humaines riches d’échanges à construire. Une étroite collaboration qui nous enrichira tous.

Viva Urriès !

Vive Bessens !

L'association Pasion Espana a souhaité réaliser une surprise à la commune d'Urries en Espagne, jumelée avec Bessens depuis peu. Urries vient de lancer un rassemblement de 2 CV. L'association Pasion Espana à Bessens a proposé à la municipalité d'organiser un petit rassemblement de 2 CV dimanche dernier pour faire un clin d'œil à nos amis espagnols et ainsi faire écho à leur événement outre Pyrénées. Plusieurs passionnés de 2 CV se sont déplacés avec un choix intéressant : de l'un des plus anciens modèles jusqu'au modèle customisé en jaune. L'idée est aussi de proposer des animations communes pour renforcer cette nouvelle et belle amitié internationale et européenne. 

 

Participation de la délégation bessinoise aux journées culturelles médiévales d'Urriés

 

Impressions d'Adrien RAPHET

Étrangement pour un romancier, je n'ai jamais tenu de carnet de voyage formel, livrant mes impressions au compte-goutte, au gré des émotions. Il aura fallu attendre cette invitation du maire d'Urriés, commune espagnole jumelée à Bessens et, peut-être, l'engouement des habitants qui m'ont accompagné dans le début de cette belle aventure humaine, pour que je reprenne la plume du soir. Lorsque l'on devient élu d'un territoire, on développe une certaine pudeur qui masque les sentiments. Les plus expérimentés vous diront que vous travaillez « l'épaisseur du cuir ». Néanmoins, il est parfois essentiel de revenir à l'origine même de ce que nous sommes et savoir troquer la parole de la raison au profit de celle du cœur.

Urriés est une commune d'une cinquantaine de villageois, située au milieu d'une gigantesque plaine en Aragon. Lieu historique aux multiples facettes, Urriés impose sa notoriété en Espagne (église du XIIième siècle, une fresque unique au monde ayant été accueillie au Metropolitan Museum de New York, une inscription au Guinness des records d'une rue qui pourrait devenir la plus étroite du monde, un musée fascinant, village vice-champion de la Copa España Creativa pour le projet Urriés Ville Culturelle et élu en 2020 Meilleur produit du tourisme actif national pour les Journées Culturelles au Salon du tourisme Fitur, …).

A notre arrivée, nous avons été accueillis chaleureusement en amis. C'est ici, à mon sens, la clé de voûte du jumelage : la naissance d'une véritable et profonde amitié internationale que j'ai ressenti lors de ma première rencontre avec l'édile d'Urriés, sa femme et une adjointe, venus nous rendre visite en France cet été. C'est tout naturellement que nous avons répondu à leur aimable invitation aux Journées Culturelles de leur village avec une recommandation originale : revêtir les habits d'époque. L'ensemble de notre délégation s'est prêtée au jeu avec grande joie, poussant certains détails pour augmenter le réalisme avec la confection d'arcs par un Bessinois que je ne désespère pas d’entraîner dans l'aventure une prochaine fois : Noël, qui a assuré la charge de Maire de Bessens au début des années 2000.

Cette journée mémorable a été rythmée par un florilège d'animations toutes plus étonnantes les unes que les autres. D'abord, la visite pédestre des sites principaux de la commune agrémentée de collations musicales traditionnelles suivie d'une conférence sous chapiteau animée par un journaliste de renom. Et comme le Maire d'Urriés veille à n'oublier personne, un spectacle théâtral pour petits et grands s'est tenu avec une qualité exceptionnelle et des décors à couper le souffle (Léonard de Vinci voyageant à travers le monde pour retrouver la Joconde volée). Tout est pensé et réalisé sans aucune fausse note ni reproches. Les attentions n'ont pas manqué, le drapeau français flottait sur la façade de la mairie pour honorer notre présence avec élégance.

Loin d'avoir tout donné, ils nous font découvrir l'avant-première d'un film documentaire de haute volée consacré à l'Histoire de leur cité et réalisé par une productrice avec l'assistance des villageois, tous déguisés pour le tournage. Quelle force d'avoir conçu ce projet fou ! Quelle beauté de ressentir toute la fierté que peut exprimer une population pour son village et toutes ces larmes de joie, ce patriotisme local, ce sentiment d'unité et d'appartenance à une même communauté ! Quelle sagesse d'accueillir ce succès avec autant de retenue !

On m'avait prévenu que le Maire d'Urriés n'en n'avait pas fini et qu'il avait annoncé à la télévision espagnole il y aurait d’autres surprises. C'est à l'issue de la diffusion du film, qu'il m'a remis une copie de personnages de la célèbre fresque de l'église, réalisée selon la méthode du Moyen-Age sur un support en chaux. Quelle attention ! Quelle originalité ! Quel génie !

Alors que nous pensions cette belle journée achevée, nous étions loin d'imaginer ce qui nous attendait encore. Pour clore ce festival, nous avons assisté à une mise en scène d'une compagnie spécialisée dans les spectacles vivants pyrotechniques : l'arrestation de sorcières sous l'inquisition pour les pendre ou les brûler vives avant qu'elles ne s'échappent et sèment la zizanie dans le centre d'Urriés sous le regard ahuri des spectateurs. Je n'ai jamais vu autant d'artifices utilisés au cours d'une représentation. Un feu a été tiré en guise de bouquet final avant de déguster une eau-de-vie flambée qui, selon la légende, éloigne le mauvais sort.

Je dois vous avouer, avec beaucoup d'émotions, avoir été bluffé et conquis par un tel dynamisme dans un territoire isolé. En 24 h, j'ai appris davantage qu'en un an et demi de mandat. J'ai pu constater que le nombre de bénévoles ne détermine pas le succès d'un événement et que la ruralité sait se réinventer sous son voile d'authenticité qui lui est propre, en cohérence avec ses valeurs et son histoire.

Urriés peut aussi compter sur un premier magistrat plein d'idées, novateur, astucieux et résolument moderne. Il n'hésite pas à bousculer les habitudes pour innover. Lui aussi pense qu'il faut s'appuyer sur l'Histoire pour bâtir l'avenir. Les jumelles Bessens et Urriés ont un point commun : depuis que l'Homme est homme, leur territoire a toujours été habité. Leur Histoire est inépuisable et source de créativité.

Chers habitants d'Urriés, vous faites pousser à mes yeux une nouvelle branche de « l'Arbre des possibles » si cher à Bernard Werber. Restez vous-même, ne changez rien ! Je suis admiratif du travail d’orfèvre accompli par votre Maire et chacun d'entre vous, de votre détermination à briser le conformisme, de votre bienveillance, de votre générosité, de votre solidarité et de votre fierté d'appartenance à votre belle commune. J'ai pu rencontrer des personnes qui m'ont intégré comme si je les connaissais depuis toujours sans que la langue ne constitue une barrière, festives, attentionnées, débordantes de ressources et qui chantent la joie de vivre.

« Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait » Mark Twain.   

 

Impressions de Nathalie SALLESSES

 

« Il n’y a pas de villages sans avenir. Seulement des villages sans projet. »

Cette phrase aurait bien pu être inventée Armando. Mais pas juste pour parler lors d’un colloque car chaque jour il s’efforce de la mettre en vie. Urriés est un exemple de ce qu’il a accompli alors qu’il n’y avait presque plus personne dans le village et que beaucoup perdaient confiance dans l’avenir. Mais nous avons pu découvrir qu’il n’est pas seul dans cette noble tâche, qu’il est entouré de bénévoles, de travailleurs toujours prêts à faire de ses souhaits une réalité très durable. 

Félicitations aussi à Susana et Mercedes que nous connaissions parce qu’ils sont venus à Bessens, mais ce week-end, nous avons rencontré beaucoup plus d’entre vous, tous si sympathiques et gentils. Félicitations à vous tous !

Nous sommes des peuples frères depuis très peu de temps, mais dès le début, nous avons l’impression d’avoir des objectifs communs et une histoire à vivre ensemble. Urriés se recrée toujours, se dirige vers l’avenir. Ce village a une histoire millénaire, mais regarde vers l’avenir pour anticiper celle qui n’a pas encore été écrite.

Nous avons passé une journée enchanteresse ce samedi 2 octobre, de 11h jusqu’à tard dans la nuit. Nous sommes fiers d’avoir pu être parmi vous. Nous avons vécu en quelques heures presque toute une vie ! Rêver les yeux ouverts.

Dès notre arrivée, nous commençons par un mariage et le sourire de deux amoureux descendant de la mairie entourés de famille et d’amis. Nous assistons également à une conférence sur des conditions très difficiles pour certaines femmes seules lorsqu’il s’agit d’accoucher et de choisir un avenir pour ces enfants. L’auteur nous l’explique avec beaucoup de sensibilité et d’humanité interviewée par Carlos, un journaliste très bienveillant.

Ensuite, nous avons écouté et vu un groupe de Jotas Aragonaises qui nous a emmené joyeusement, musicalement et avec des danses très dynamiques à travers les rues du village. Un couple de jeunes nous a enchanté avec leurs danses colorées et joyeuses (« Bouge, tourne ! » lançaient certains pour voir voler les jupons...) avant d’arriver sur la place pour la traditionnelle « photo de famille».

Une visite théâtrale à l’église nous attendait ensuite, avec humour et fantaisie historique. Mais qui sait et peut nous dire en 2021 que le peintre n’a pas dit de telles choses !? Puis pour nous soutenir, nous avons dégusté un copieux plat très savoureux et un dessert exquis préparés par les nouveaux cuisiniers du village, un couple franco-espagnol, aussi ! 

Mais il nous restait encore des moments amusants avec une troupe de théâtre professionnelle vraiment amusante pour les enfants de 5 à 99 ans ! Comme nous avons passé un excellent temps avec Leonardo et son assistante !! Nous avons voyagé partout dans le monde, appris des choses de cultures si différentes, ri tellement... Et à la fin, un dénouement qui mélangeait de nombreuses valeurs que nous allions vivre en cette journée.

Ensuite, la présentation du documentaire a été un moment de pure grâce pour tout le monde. Et les gens ne s’y sont pas trompés et sont venus nombreux. Quelle émotion s’est détachée de ces images, de la musique, des histoires racontées à travers les époques ! On en avait des frissons. Ce documentaire est un trésor, un diamant pour vous, une immense fierté pour votre village, parce qu’il a été fait par et pour vous. Quel bonheur et quelle émotion, combien de larmes ont été versées comme des rivières de joie. Quel grand projet pour un si petit village !

Le mot « fierté » a beaucoup été prononcé par la suite quand vous vous êtes tous réunis pour l’interview de Carlos. Et comme vous avez raison de l’être ! Il faut exploiter et vivre cette joie, ce bonheur et les partager. Nous aussi, nous sommes très fiers quand Armando nous a soudainement appelé sur scène pour nous offrir un si précieux souvenir de votre patrimoine.

Il nous restait enfin à nous amuser, à enlever les tensions et à conjurer le mauvais sort avec ces sorcières très brumeuses et drôles. Puis vient le feu qui nettoie tout et le chaudron de ce breuvage qui conjure la malchance !!

Quelle nuit magique ! Même la pluie n’osa pas tomber et a attendu le lendemain pour ne pas gâcher ces moments divins dans un charmant village de ce Bal d’Onsella...

« Il n’y a pas de peuples sans avenir.

Seulement des villages sans projet. »

Gens d’Urriés, vous conjuguez chez Armando votre agriculteur qui plante le blé qui pourra nourrir, votre maître qui apprend à devenir une personne responsable, cultivée et valorisante et votre berger qui s’occupe de son troupeau avec beaucoup d’empathie. Mais il n’est rien sans vous.

Ainsi, nous souhaitons à nouveau vous remercier tous, nos plus sincères et fidèles remerciements de nous avoir invités à célébrer ensemble cet événement aussi important que la présentation de ce documentaire 921. 

Nous vous disons toute notre fierté d’être nos « frères ». 

A très bientôt sur nos terres.

Mai 2022 : Urriés de retour à Bessens

 

Ce début du mois de mai voit le retour en force du soleil mais également celui de nos « frères » espagnols d’Urriés (Aragon) avec qui nous sommes jumelés. L’amitié entre nos villages continue à se tisser à distance via les réseaux sociaux, mais rien ne remplace le bonheur de se retrouver.

En effet, qu’y a-t ’il de plus chaleureux, amical et joyeux que d’échanger sur la place du village !

C’est donc avec beaucoup de plaisir que nous avons accueilli à Bessens les 6 et 7 mai derniers le maire d’Urriés, Armando Soria, Susana, son épouse, responsable du jumelage, ainsi que les conseillers Mercedes et Luis. La mairie a ajouté des couleurs à ses drapeaux pour honorer le pays d’origine de cette souriante et charmante délégation. Dès leur arrivée, Armand Magnier, notre 1er adjoint, les a accueillis et leur a fait visiter la mairie avant de poursuivre la soirée au traditionnel marché du vendredi soir. La délégation a ainsi pu faire plus ample connaissance avec des bessinois et échanger quelques mots avec eux. La convivialité du marché aidant, le cercle s’est agrandi et les rires et conversations fusèrent. Le nouveau duo Armando / Armand est né !

Après avoir parcouru le village, Nathalie Salesses les a amenés visiter notre patrimoine vers Saint Antonin et Bruniquel avant de finir la soirée chez Maguy autour de bons produits et beaucoup de bonne humeur.

Les 25 et 26 juin prochains auront lieu à Urriès les grandes Journées Culturelles autour du thème de la Renaissance, celle historique mais aussi la renaissance de tous ces petits villages qui, de part leur envie de créer du lien, inventent de nouveaux défis pour les repeupler et les faire vivre. Urriés en est la preuve extraordinaire et souvent cité en exemple dans toute l’Espagne. Ils viennent de réussir le pari d’être entièrement autonome en production d’énergie solaire. Un village qui n’a même pas 50 habitants et qui possède plus d’infrastructures que la plupart de nos villages dépassant les 1000 habitants ! Une belle leçon d’humilité que nous donne Armando et son équipe.

Félicitons-nous d’avoir des « frères » aussi généreux que Armando, Susana, Mercedes et Luis, sans oublier ceux qui sont restés au village. Rendez-vous en juin chez eux pour d’autres festivités !

 

Des bessinois présents aux journées culturelles 2022 d'Urriés

 

Traverser les Pyrénées pour aller à Urriés est toujours un plaisir, mais quand ce voyage nous mène aux célèbres Journées Culturelles, c'est un plaisir encore plus grand. Pour nous et pour le jumelage avec Bessens, notre deuxième édition du samedi 25 juin 2022 a été encore une fois une belle réussite.

L’accueil dès le matin par les organisateurs est toujours le début d'une journée qui promet le meilleur. Quel plaisir d'être accueilli avec autant d'empathie, de sourires et d’embrassades par nos « frères jumeaux » ! C'est comme un retour dans la famille et en ce sens le mot « jumelage / frères jumeaux » prend toute sa valeur en espagnol. 

Flâner dans les rues d'Urriés avec des costumes et des robes d'époque, c'est vivre une réelle expérience et se retrouver il y a des siècles en arrière. Arrivés sur la place principale, nous avons découvert, outre le drapeau français accroché à la mairie, des blasons accrochés aux fenêtres et aux murs des maisons et parmi tous, nous avons vu celui de Bessens ! Quels détails bienveillants et appréciés ! 

Nous sommes ensuite entrés dans le musée en passant par le «Fotocall» pour immortaliser l’événement et ainsi garder des souvenirs de chaque édition. Nous avons monté les escaliers jusqu'à la salle de conférence où le maire, Armando Soria, nous a présenté le parrain de l'année : Miguel Martinez Tomey. On a tout de suite reconnu son visage après l'avoir vu l'an dernier dans le célèbre et spectaculaire Documentaire 921. C'est lui qui nous avait parlé d'industrialisation, de transfert de population et d'exode rural, mais aussi qui avait cité ces mots de Gérard Peltre « Il n'y a pas de villes sans avenir il n'y a que des peuples sans projets ».

Miguel nous a parlé avec conviction et émotion du rôle des hommes qui parviennent à se rassembler, coexister et véritablement donner vie à la culture sans enfermer ces actes dans des "maisons de briques" de villes ou de villages. Il est important que les villes aient des lieux de culture, mais ce sont d’abord les hommes et les femmes qui, par leurs actions, donnent une âme et parviennent à donner une réalité à ces concepts. Et il existe très peu de villes ou villages, comme Urriés, où les habitants vivent et partagent ces valeurs avec autant de passion et de dévotion.

 

Puis nous avons passé un autre moment d'intense émotion avec le documentaire présenté par Elisabeth López Orduna. Le titre, « Accoucher au village avant les années 70 », dit tout, cependant il ne dit rien de ce que l'on ressent au fil des entretiens et de voir ces femmes si fortes parler de leurs accouchements. Elles le font avec tant de sincérité et en mettant tant d'humour et de sourire là où il y a tant de douleur et d'angoisse que des larmes nous échappent. On a aussi vu comment à cette époque les femmes se soutenaient mutuellement pour aller de l'avant. Une leçon de vie et d'humanité qui donne courage et espoir. Félicitations Mme López pour votre travail de mémoire pour votre village et tant d’autres.

Le théâtre, la musique, les danses nous attendaient à la sortie pour nous divertir et le but fut atteint. Tout d'abord, la mise en scène de la Rébellion du peuple d'Urriés a été portée avec beaucoup d'énergie par les habitants-acteurs de façon très dynamique. Des tomates récemment arrivées d'Amérique présentée par la reine Isabelle de Castille aux pierres que les soldats de Juan de Porrox ont reçues sur le coin du nez, nous vivions l'histoire en direct. Et nous avons beaucoup ri !

De la même place, nous sommes partis pour une balade musicale dans les rues, accompagnés de chanteurs et de deux jeunes danseurs de la troupe Simpatia Aragonesa. Cette année, la surprise pour nous a été de découvrir cette drôle de Géante et ses deux petites amies, une tradition du village de Sarnago. Quel plaisir de voir comme cette géante dansait au rythme de la musique aragonaise ! Oublié le poids de cette structure, elle se déplaçait légère comme une plume... Mais de temps en temps elle devait se baisser et se contorsionner pour passer sous les câbles électriques des rues. Et nous sommes arrivés ensuite à la maison d'Asunción, la doyenne d’Urriés, qui soufflera ses 100 bougies en août, même si elle en parait beaucoup moins. Elle nous attendait dans la rue, assise devant sa maison et l'hommage rendu fut très sympathique. Entourée de sa famille et de tout le cortège, Armando lui a remis avec beaucoup d'émotion un grand bouquet de fleurs multicolores et le précieux souvenir d’une reproduction d’une peinture de l’église d’Urriés que nous avons également reçu l'année dernière. Embrassades, chansons, danses et photos de tout le groupe pour qu'Asunción se souvienne de ce 25 juin 2022 et que nous, nous nous souvenions tous d'elle et de son sourire.

L'odeur de la paella nous a fait vite retourner sur la place du fronton pour profiter de la nourriture. "Ça sent tellement bon que ça nourrit" dit un proverbe espagnol, mais c’est encore meilleur quand on le mange ! Une paella pour plus de 100 personnes, quel travail… C'était succulent et certains en ont repris ! Ensuite, après le repas, un agent public à vélo très drôle est monté sur scène et nous a fait passer un excellent moment avec beaucoup humour.

L'après-midi, pour les plus courageux, il y avait un atelier de danse populaire qui proposait des initiations avec un professeur tandis que d'autres découvraient des photos encadrées des églises d'Urriés et de Ruesta dans les années soixante. Nous avons fait partis des seconds...

Les acteurs du spectacle pyrotechnique sont alors arrivés, ils ont tout installé et presque à la fin, une fine pluie s’est mise à tomber... L'eau et le feu ne font généralement pas bon ménage et ils ont dû tout remballer. Quel dommage pour eux et pour nous ! Mais dans pareil cas, c'est la sécurité qui doit prévaloir. Nous en avons donc profité pour discuter, rencontrer plus de monde et même déguster un pacharán divin au bar.

Et on ne sait pas encore comment, mais sans passer par des cours de danse, certains qui n'avaient presque jamais dansé de leur vie, se sont retrouvés à danser sur la piste. Le pouvoir magique des Journées Culturelles d'Urriés !

Merci à tous les habitants de cette ville d'avoir accueilli vos « frères jumeaux » avec autant d'affection.

Salutations spéciales à Armando et Susana, Merche, Luis, Ana Pili, María, Cármen, Jacinto…. Et à tous les habitants d’Urriés pour leur hospitalité.

A bientôt nos amis !

L’Auberge espagnole !

 

Dimanche 11 septembre 2022, Bessens a vibré au rythme des moteurs de plus de 150 véhicules anciens regroupés autour de la place du village. Le ciel s’est également teinté d’un oiseau métallique à pales : près de 200 personnes ont eu l’opportunité de faire un baptême en hélicoptère.

Durant le défilé des véhicules anciens, une 2CV bleue de 1963 se distinguait car elle était décorée aux couleurs d’Urriés, la commune espagnole d’Aragon avec laquelle est jumelée Bessens depuis 2020.  Ce véhicule, qui est devenu depuis l’an passé la mascotte du jumelage, a appartenu à Pierre Gamarra, poète et romancier d’origine espagnole, qui a vécu 20 ans dans notre village.

Samedi 17 septembre, la 2 CV est ressortie pour accueillir la délégation espagnole qui a traversé les Pyrénées pour venir assister à la fête locale annuelle de Bessens. Le maire d’Urriés, Armando Soria, et son épouse Susana, accompagnés de cinq autres habitants, sont venus profiter le temps d’un week-end de l’effervescence de la fête.

Les deux maires, Adrien Raphet et Armando Soria, ont ouvert les festivités vendredi 16 septembre au soir après avoir participé à une belle démonstration des Gaga Girls, les majorettes bessinoises. A la fin de la prestation, les maires et les personnes qui font vivre le jumelage dans chaque village ont même pris les pompons pour une chorégraphie improvisée animée par la chef des Gaga Girls, Julie.

Le samedi fut l’occasion pour la joyeuse délégation de rencontrer leurs « frères » bessinois lors d’une « auberge espagnole » organisée par la mairie. Le clin d’œil de cette rencontre gourmande a beaucoup plu aux amis espagnols qui ont appris de nouveaux mots français et ont pu goûter aux spécialités locales cuisinées par les nombreux participants. Le président de la chasse leur a même fait déguster du pâté de sanglier et de chevreuil et leur a expliqué la recette ! La future rencontre sera-t’elle culinaire !?

La journée s’est poursuivie par une promenade dans les rues de la commune, une virée à Lapeyrière pour profiter de la vue sur la plaine de Garonne depuis la statue de saint Ferréol et une halte sur les bords du canal. De quoi se mettre en appétit pour aller se régaler lors du repas offert par le Comité des Fêtes en compagnie des musiciens, avant d’aller danser jusqu’au bout de la nuit !!

Ces échanges réguliers entre les deux villages renforcent les liens amicaux et culturels qui les lient et chaque visite dans le territoire de l’autre donne vie à ce jumelage. Ainsi tous les habitants peuvent profiter des richesses de chacun. Longue vie à ce beau jumelage. ¡ Viva Urriés !

 

Lien vers la page espagnole du jumelage

Notre commune jumelle Urriés en Espagne a construit un espace dédié au jumelage entre nos deux villages que vous pouvez retrouver ici : https://www.urries.eu/bessens/